• Las Végas !!! (Bonus de Stephenie Meyer)

    Las Vegas

    De ce que j'ai pu en comprendre, dans le manuscrit original de Twilight, Bella, Edward et Alice restèrent un moment à Phoenix pendant qu'elle se remettait de ses blessures, puis ils passèrent par Las Vegas sur le chemin du retour. Cette scène se passe dans un casino de Las Vegas. Bella a encore son plâtre.


      Le matin suivant, nous allâmes au casino. La lumière du jour ne pouvait filtrer à l'étage des jeux, ce fut donc très facile. Edward me dit qu’il était souvent attendu d’eux qu’ils aillent perdre un peu d’argent dans l’hôtel – les suites comme la nôtre étaient réservées à cette classe spéciale de visiteurs connu comme étant de gros joueurs.
    

    Tandis qu’ils marchaient – et que je faisais avancer ma chaise roulante – à travers les hectares du casino élégamment décoré, Alice s’arrêta trois fois devant une machine à sous particulière et glissa une carte dans le scanner. Chaque fois qu’elle faisait cela, une sirène se mettait à hurler, les lumières flashaient, et une simulation sonore de pièces tombant indiquait que ses gains avaient été crédités à sa chambre. Elle essaya de me pousser à le faire une fois, mais je secouais la tête, sceptique.


         - Je pensais que tu étais supposée perdre de l’argent, l’accusai-je.

         - Oh, je vais le faire, m’assura-t-elle. Mais pas avant de les avoir fait transpirer un peu.


         Son sourire était unique.
         Nous atteignîmes une section de l'énorme casino plus luxueusement décorée, où il n’y avait ni machine à sous, ni touristes habillés de façon décontractée, avec des gobelets en plastique pleins de pièces.


     
     Des chaises recouvertes de tissu remplaçaient les tabourets de bar orientables, et les voix étaient basses, sérieuses. Mais nous continuâmes encore plus loin, passant plusieurs portes ornées d’or, vers une autre pièce, sûrement privée, encore plus somptueuse. Finalement je compris pourquoi Alice avait insisté sur le châle vert émeraude de soie entourant la robe qu’elle m’avait passée aujourd’hui, pourquoi elle-même portait un long sarong en satin blanc – avec un petit haut en dentelle qui ceinturait son estomac blanc et plat – et pourquoi Edward était si incroyablement irrésistible dans un autre costume en soie claire. Les joueurs dans cette salle étaient tous habillés avec une splendeur huppée dont le coût devait dépasser mon imagination.

    Quelques-uns des impeccables hommes les plus vieux avaient même des jeunes femmes aux robes sans bretelles étincelantes qui se tenaient derrière leurs chaises, comme dans les films. J’eus pitié de ces magnifiques femmes lorsque leurs yeux se posèrent sur Alice et Edward, réalisant leur propre insuffisance à la vue de la première, et mesurant l'insignifiance de leurs partenaires en lorgnant le second. J’étais une énigme, et leurs yeux glissèrent sur moi avec insatisfaction.


         Alice s’échappa vers les longues tables de roulette, et je grimaçai en pensant aux dégâts qu’elle allait provoquer.


         - Tu sais jouer au Black Jack, bien sûr, me murmura Edward à l’oreille en se penchant.
         - Tu plaisantes ?


         Je pouvais sentir mon visage pâlir.



         - Connaissant ta chance, je ne pourrais pas perdre de meilleur façon qu’en te laissant jouer, gloussa-t-il.


         Il me fit rouler jusqu’à une table où trois chaises étaient encore libres. Les deux hommes asiatiques exceptionnellement dignes, et habillés de façon immaculée me jetèrent un coup d’œil incrédule tandis qu’Edward me soulevait doucement pour me reposer sur un des sièges libres, et prenait le siège à côté du mien. La beauté orientale délicate qui se tenait en bout de table regarda avec une incrédulité empreinte d’insulte Edward me caresser les cheveux d’une façon possessive.


         - N’utilise qu’une main, souffla-t-il presque en silence dans mon oreille. Et garde tes cartes au-dessus de la table.


         Edward dit quelques mots discrets au donneur, et deux impressionnantes piles de jetons bleu foncé apparurent sur la table devant nous. Ils n’avaient pas de chiffres – et je ne voulais pas savoir, de toute façon. Edward poussa une petite pile devant lui, et une plus grande devant moi. Je lui lançai un regard furieux, prise d'une panique embarrassante, mais il sourit simplement d’un air espiègle, pendant que le donneur distribuait rapidement les cartes.

     Je pris précautionneusement les miennes d’une seule main, les tenant au-dessus de la table, rigides. J’avais deux neuf. Edward tenait ses cartes avec souplesse ; je pouvais voir qu’il avait un cinq et un sept. Je jetai un regard circonspect aux deux gentlemen à côté de moi, absorbée mais terrifiée, regardant avec soin le protocole concernant cette table de Black Jack réservée aux gros joueurs. À mon grand soulagement, cela semblait assez facile.

    Le premier tapa légèrement le haut de ses cartes du bout des doigts et reçut une carte, le second glissa le bout de ses cartes sous sa mise, les laissant sur la table, et ne regarda pas. Je reposai rapidement mes cartes, les fourrant maladroitement sous mes jetons – les joues en feu – quand le donneur me regarda. Je notai tardivement que le donneur avait une reine. Edward effleura légèrement la table**, et le donneur jeta un neuf sur la table devant lui. Je lui jetai un regard furieux tandis que les hommes à côté de moi murmuraient d’un air appréciateur.



         Le donneur avait un valet, et je perdis, tout comme les deux gentlemen asiatiques. Il nous retira doucement nos jetons. J’entendis un brouhaha tamisé en provenance de la table de roulette, mais j’avais trop peur de regarder. Edward poussa une autre pile de mes jetons sur la table, et tout recommença.
         Quant je n’eus plus aucun jeton, Edward me donna la moitié des siens, incapable de contenir son sourire amusé. Il s’en sortait bien, gagnant trois fois plus souvent que les autres hommes à la table. Mais vu qu’il s’occupait du montant de mes mises, je perdais mes jetons plus vite qu’il n’empochait les siens. Je n’avais encore gagné aucune manche.

    C’était humiliant – mais au moins j’étais sûre de ne jamais devenir accro au jeu.
         Enfin, je perdis notre dernière pile de jetons. Les gentlemen asiatiques et leur escorte féminine regardèrent Edward avec une curiosité impressionnée tandis qu’il ne pouvait plus contenir son hilarité, gloussant silencieusement, mais avec un profond amusement, tandis qu’il me remettait dans ma chaise roulante. Je piquai un fard et gardai mes yeux sur l’épais tapis alors qu’il me poussait, toujours en riant.


         - Je suis la pire joueuse de l’histoire, murmurai-je pour m’excuser.
         - En fait, tu ne l’es pas. C’était tellement drôle.


         Il rit de nouveau.


         - Tu n’as rien fait de mal, si ce n’est jouer de façon un peu conventionnelle. Les chances pour que tu perdes toutes les manches...


         Il secoua la tête, tout sourire.
         Nous arrivâmes à la table de roulette, juste à temps pour regarder Alice perdre sa spectaculaire pile de jetons, dans un tour de roulette désastreux. Les nombreux joueurs pleins d’espoir qui avaient parié avec elle sur le dix-sept noir avaient l'air assassin.


         - Avons-nous assez perdu ? murmurai-je pendant que nous passions les portes dorées.
     
     - Je pense que la maison est satisfaite. Tu es probablement leur cliente préférée aujourd’hui, ricana-t-il.
        
    - S’il te plaît, promets-moi une chose.
         - Tout ce que tu veux.
     
       - Ne me dis jamais, au grand jamais combien nous avons perdu aujourd'hui, s’il te plaît.


         Nous étions de retour dans le casino bruyant à ce moment-là, et son rire fut irrépressible.

     


                                                                                    Fin de tous les bonus !


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    làauràà
    Lundi 11 Mai 2009 à 17:11
    Oh, je ' n' arrête pas les bonus, c' est juste que Stephenie Meyer ne n' en a pas fait plus pour le moment mais dès qu' elle s' y remet, je ferais la traduction pour vous.
    2
    Beyond Twilight Profil de Beyond Twilight
    Lundi 11 Mai 2009 à 20:42
    Oh, je ' n' arrête pas les bonus, c' est juste que Stephenie Meyer ne n' en a pas fait plus pour le moment mais dès qu' elle s' y remet, je ferais la traduction pour vous.
    3
    miss lovely
    Lundi 11 Mai 2009 à 22:49
    Tro excellent B.A!!! J'adore! It's beautiful! lol
    4
    Elfy
    Mercredi 13 Mai 2009 à 15:39
    Dommage que ce soit termin?e dois avouer que ces petit bonus etaient un bon moyen de patienter. Mais bon je ne desespere pas d'en voir de nouveau d'ici peu de temps ^^

    Merci a toi pour toi travail admirable.
    5
    Twilight New
    Jeudi 21 Mai 2009 à 14:48
    Il est bien sur son site Officiel dans la catégorie Midnight Sun. Il y à  plusieurs liens pdf en anglais.
    6
    Beyond Twilight Profil de Beyond Twilight
    Lundi 25 Mai 2009 à 16:04
    Il est bien sur son site Officiel dans la catégorie Midnight Sun. Il y à plusieurs liens pdf en anglais.
    7
    caly
    Dimanche 26 Septembre 2010 à 20:36
    bonjour ! merci pour ces bonus je voulais juste dire que il y ad'autres bonus (style "le badmington") sur le site de stephenie meyer pourrais tu les traduires s'il te plait ?
    merci beaucoup j'adore ton blog ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :